Nous sommes de plus en plus nombreux à souhaiter devenir propriétaires et, qui plus est, d’une maison. Pour ce faire, il est possible de faire construire une maison neuve, mais comment cela fonctionne-t-il concrètement ? Quelles sont les différentes étapes à suivre pour faire faire votre futur habitat ? Nous vous expliquons tout ici.

La recherche du terrain adapté

L’une des premières questions va être de trouver le terrain correspondant à vos attentes. Passer par un professionnel vous aidera grandement dans cette étape. Aussi, faire construire sa maison avec Maisons Phénix par exemple vous permet de connaître des projets de construction sur des terrains à vendre. Vous pouvez également entamer vos propres recherches en tenant compte des critères suivants :

  • L’emplacement géographique du terrain et sa proximité avec votre lieu de travail, les commodités comme les magasins, écoles, établissement de soins, etc.
  • Les abords du terrain qui vont influencer votre futur aménagement, mais aussi votre confort de vie (ex : bruit, végétation environnante, voirie…)
  • La nature de ce terrain (type de sol argileux, sableux, calcaire, humifère…, inclinaison du terrain). Un géologue sera en mesure de déterminer la nature du sol, et d’évaluer si celui-ci est pollué ou non. S’il est trop pentu, attention, car les opérations de terrassement engendreront des coûts supplémentaires.
  • Sa viabilisation (c’est-à-dire qu’il soit déjà équipé en arrivée d’électricité, d’eau, de gaz et la présence d’une ligne téléphonique). Si le terrain n’est pas déjà viabilisé, cela occasionnera des frais annexes, variables selon l’accessibilité au terrain (de 5000 à 15 000€).
  • Sa ou ses servitudes, c’est-à-dire le droit de passage d’un autre propriétaire comme un voisin. Attention aussi au droit de préemption qui est le droit par lequel la commune peut demander la cession d’une partie du terrain (ex : pour élargir une route)
  • Le coût du terrain. On estime qu’en moyenne le prix du m² est de 1500€, mais cela reste très variable.

Bien entendu, vous devrez vous assurer que le terrain qui vous intéresse est bien constructible. Pour ce faire, vous pourrez obtenir le relevé cadastral auprès du service d’urbanisme de la commune en le demandant à la mairie. Le site officiel cadastre.gouv.fr vous permet également de vous procurer les plans cadastraux de votre choix.

Le prestataire pour la construction

Pour faire construire votre maison, il va vous falloir choisir un prestataire de qualité. Commencez d’abord par consulter les entreprises de construction de votre zone géographique. Pour des raisons évidentes, vous n’allez pas solliciter une société à Strasbourg si vous souhaitez faire construire à Bordeaux. Pour vous assurer du sérieux d’un prestataire, n’hésitez pas à vous renseigner sur Internet en consultant des avis clients, sa fiche Google My Business ainsi que ses réalisations (généralement présentes sur son site Internet).

Le bouche-à-oreille est également un moyen de trouver un bon prestataire. Si vous avez des collègues, des amis, de la famille… demandez-leur conseil ! Vous pourrez ensuite contacter le ou les prestataires de votre choix pour disposer de plusieurs devis et les comparer pour sélectionner ce qui correspond au mieux à vos attentes.

La question du financement

Une fois que vous connaissez le prix du terrain et de la prestation du constructeur, vous saurez le budget à prévoir pour votre projet immobilier. Il est préférable de revoir ce budget à la hausse, car il peut y avoir des frais de dernière minute. Cela vous laissera également une marge de manœuvre si vous souhaitez bénéficier de prestations complémentaires, comme l’élagage des arbres si vous comptez emménager à l’automne par exemple.
Bien connaître votre budget est crucial pour bien sûr financer ce projet, mais aussi pouvoir demander un crédit à votre banque. Un dossier solide et un taux d’endettement ne dépassant pas un certain seuil vous permettront de bénéficier du prêt nécessaire à la réalisation de ce projet de construction. Pour ce type de projet, les banques débloquent généralement une partie des fonds à l’acquisition du terrain, puis, dans un second temps, pour la réalisation de la construction par le prestataire. En effet, tout ne se fait pas en une semaine, car plusieurs documents administratifs sont nécessaires, ce que nous allons voir maintenant.

Les différentes autorisations

Une fois votre prestataire choisi, vous allez signer ce que l’on appelle un contrat de construction. Celui-ci vous engage, mais vous protège aussi. Grâce à ce document, vous disposez d’un délai de rétractation donnant lieu à la rétribution de l’acompte que vous devrez verser au constructeur. Le contrat de construction vous assure aussi une garantie de livraison au prix conjointement convenu.
Le constructeur possède la garde juridique du projet tant qu’il n’est pas fini. Cependant, vous êtes en droit de visiter le chantier avant chaque appel de fonds (paiement) de chaque étape des travaux. Vous pourrez également demander à inscrire un droit de visite dans le contrat de construction.

Passer par un constructeur professionnel a aussi pour avantage de vous affranchir de gérer l’obtention du permis de construire. C’est le prestataire qui va s’occuper de toutes ces démarches auprès de la mairie de la commune concernée par la construction. Il vous faudra simplement attendre la délivrance de ce permis de construire. Dans certains cas (ex : construction d’une maison dans un secteur protégé), l’obtention de ce permis sera plus longue et il faudra compter plusieurs mois. La construction dans une zone protégée ou proche d’un monument historique nécessitera aussi un avis favorable d’un architecte des Bâtiments de France.

La réception et la visite préliminaire

Une fois la construction terminée, vous arrivez à la phase dite de réception de la maison. Vous prendrez alors possession des lieux, tout en vérifiant que ceux-ci sont bien conformes à ce qui a été convenu, signé et payé auprès du constructeur. Environ 3 semaines avant la livraison, vous serez convié à une préréception pour vérifier la conformité du bâtiment (façade, menuiseries, murs, sols, portes, prises électriques, etc.).
Vous serez assisté d’un conducteur de travaux qui saura identifier toute malfaçon. Si tel était le cas, le constructeur disposera donc du délai de 3 semaines pour y remédier avant la remise effective de votre bien dont vous deviendrez propriétaire. Pour certains travaux de réparation, les délais peuvent être plus longs, et la maison ne vous sera livrée qu’une fois ceux-ci réalisés, vous permettant d’occuper votre nouveau logement en toute sérénité.