Procéder à des travaux d’amélioration de performance énergétique de votre logement est bénéfique sur plusieurs plans. De fait, une telle opération permet de réduire l’impact environnemental, de réaliser des économies d’énergie et ainsi de diminuer le montant des factures énergétiques. Afin de réduire le coût de cet investissement, il est possible de bénéficier de certaines aides financières. Découvrez ici l’essentiel à savoir sur les questions de financement pour ce type de projet.

 

Financement énergétique : les travaux à privilégier

Les logements anciens ont souvent des ponts thermiques : la température extérieure va se transmettre à l’intérieur. Ainsi, ce type d’habitations connaît énormément de déperditions en matière d’énergie. La conséquence directe d’un tel phénomène est l’augmentation des frais de consommation énergétique. Afin de pallier ce problème et de renforcer l’isolation dans plusieurs endroits de la maison (fenêtres, toiture, sol, murs, etc.), il est possible de bénéficier des primes énergétiques afin de réaliser des travaux de rénovation énergétique.

 

Pour bien orienter les investissements nécessaires à l’amélioration de votre gestion de l’énergie, il convient de se baser sur le diagnostic de performance énergétique (DPE). Notez que les travaux énergétiques les plus fréquents sont ceux liés à l’isolation thermique et phonique. En effet, pour réduire sa consommation, il suffit parfois de bien isoler ses murs et cloisons, tant à l’intérieur que sur la façade de la maison. Ainsi, les logements construits sur un vide sanitaire nécessitent une intervention urgente pour parfaire l’isolation du plancher.

 

Par ailleurs, la réduction de la consommation énergétique d’une résidence peut de temps en temps nécessiter de remplacer les fenêtres par des modèles à double ou triple vitrage. Cela va améliorer l’isolation thermique et phonique. Il convient de signaler que les travaux d’amélioration de performance énergétique ne consistent pas uniquement à renforcer l’isolation. Ceux-ci peuvent entre autres concerner le changement du système de chauffage, l’installation d’un chauffe-eau thermodynamique ou d’une pompe à chaleur géothermique, etc. Cependant, ces équipements sont assez coûteux. C’est pour cela qu’il est souvent recommandé de chercher des solutions de financement avantageuses.

 

Comment financer les travaux énergétiques dans son lieu de résidence ?

L’État propose diverses prime énergétiques cumulables et aides financières pour accompagner les citoyens dans la réussite de leur transition énergétique. 

La solution MaPrimeRénov

Il s’agit du mode de financement le plus sollicité par les Français, lequel vient remplacer le crédit d’impôt. Cette solution est destinée à tous les propriétaires de résidences secondaires construites depuis plus de deux ans et qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique. Le montant de cette aide financière dépend de la nature et de l’envergure des travaux à réaliser. Il faut distinguer l’installation d’une cuve à fioul, d’un système de chauffage, d’une VMC, etc.

 

L’éco-prêt à taux zéro ou « éco-PTZ »

Cette solution s’inscrit dans le cadre d’une démarche de l’État visant à alléger les coûts d’un prêt souscrit afin de réaliser des travaux de rénovation énergétique. Sur le plan pratique, cette mesure revient à prendre un crédit sans intérêt pour financer les différents travaux suivants :

 

  • mise en place de dispositifs écologiques de chauffage ;
  • installation de système de production d’eau chaude ;
  • réalisation des travaux d’isolation thermique et phonique.

 

Le bénéficiaire de cette solution peut emprunter jusqu’à 30 000 € à condition de réaliser au moins trois travaux à but écologique. Pour profiter de cette aide, il convient de remplir certaines conditions. Il faut notamment que les travaux soient exécutés par des artisans RGE (reconnus garants de l’environnement). Par ailleurs, les améliorations énergétiques doivent être réalisées dans une résidence principale dont la construction a eu lieu il y a au moins deux ans, et la demande de prime est à réaliser en amont de toute signature de devis ou du début des travaux.